Newsletter
LE BON GRAIN ET L'IVRAIE
Archives
Dernière parution
de l'auteur
Dieu-existe-le-dieu-cache

Les lunatiques… différence entre foi et croyance

La bible ne mentionne que deux fois le mot lunatique[1], en saint Mathieu (4, 24 et 17, 15)… il est difficile par la seule bible de l’affirmer avec certitude, mais d’après elle on peut croire que cette maladie de lunatisme serait due à une emprise démoniaque par un genre particulier de démons.

Parce qu’ils n’arrivaient pas à soigner un lunatique par miracle (Mathieu 17, 15), Jésus traite vertement ses disciples… : « Ô génération incrédule et perverse, jusqu’où serai-je avec vous ? Jusqu’où vous pâtirai-je ? » (Mathieu 17, 17 [2]! Puis Jésus-Christ leur explique concernant ce genre de démon qu’ils n’arrivaient pas à bannir, que c’était en raison de leur foi modique (Mathieu 17, 20 [3]).

Notons que la nouvelle édition de la bible vulgate, la neuve vulgate, donne comme raison une foi modique, alors que l’édition précédente (sixto-clémentine) donne comme raison l’incrédulité… La différence est importante car si croire relève des capacités humaines, avoir la foi est seulement un don de Dieu[4]… mais un don de Dieu qui meurt s’il n’est pas mis en pratique[5]. Donc en synthèse, pour bannir ce genre de démons, il faut le don de la foi… mais aussi croire par soi-même puisque Jésus traite ses disciples de « génération incrédule et perverse » parce qu’ils n’arrivaient pas à soigner un lunatique par miracle.

Dans l’ancienne édition sixto-clémentine de la vulgate, dans ce même passage, Jésus demande en (Mathieu 17, 20) de jeûner et prier mais ce verset ayant été supprimé dans la neuve vulgate promulguée en 1979 par le Pape Jean-Paul II… on peut comprendre que jeûner et prier est devenu moins important que la nécessité de la foi concernant ce genre de démons des lunatiques.





Par Arnaud Barbey, le 15 avril 2020.






[1] Ce mot a-t-il le même sens qu’aujourd’hui ? voir l’encyclopédie wikipedia Lunatique
Mot clé : bipolaire

[2] Traduit de la neuve vulgate canonique en (Mathieu 17, 17) : « O generatio incredula et perversa, quousque ero vobiscum ? Usquequo patiar vos ? »

[3] « A cause de votre foi modique. » traduit de la neuve vulgate canonique en (Mathieu 17, 20) : « Propter modicam fidem vestram. ».
L’édition précédente de la vulgate, la vulgate sixto-clémentine, écrit : « A cause de votre incrédulité. » (Mathieu 17, 19) : « Propter incredulitatem vestram. ».

[4] Selon la bible dans le nouveau testament en (1 Cor 12, 8-9) et (Actes 3, 16) et (Galates 3, 21-23)

[5] « Comme en fait le corps sans l’esprit en est mort, ainsi aussi la foi sans les œuvres/opérations est morte. » Traduit de la neuve vulgate canonique en (Jacques 2, 26) « Sicut enim corpus sine spiritu emortuum est, ita et fides sine operibus mortua est. »

Laisser une réponse

×