Newsletter
LE BON GRAIN ET L'IVRAIE
Archives
Dernière parution
de l'auteur
Dieu-existe-le-dieu-cache

Civilisation de l’amour…


Prérequis pour mieux comprendre cet article : le terme femme-mulier est défini dans l’article : Femmes ?… uxor ou mulier ?…






La « Civilisation de l’amour »… qui « attend la conversion des chrétiens » est chère à nos derniers papes (voir note 1)

La sainte bible nous y prépare en enseignant que « Un eunuque n’entrera pas, avec des testicules écrasées ou amputés et avec des parties sexuelles châtrées, dans l’église du Seigneur. » (Dt 23, 2 traduit de la neuve vulgate « typique », voir note 2).

Saint Paul nous y encourage en enseignant aux hommes de « ne pas ne pas » toucher la femme-mulier :« A moi ils (Ndlt : le Christ et l’Esprit de Dieu) permettent tout ! […] Donc glorifiez Dieu dans votre corps. Or au sujet de ce que vous avez écrit, le bien est pour l’homme de ne pas ne pas toucher la femme-mulier ; » (1 Cor 6, 1 et 6, 20 à 7, 1 : traduit de la neuve vulgate « typique », voir note 3).

Ces passages de la bible sont traduits de la bible catholique neuve vulgate disponible sur le site internet du Vatican. Cette bible est une révision critique demandée par le Concile Vatican II de l’édition vulgate latine (voir note 4) dont le Pape Pie XII enseigne : « dans les choses de la foi et des mœurs de toute erreur être absolument immune; » (Divino afflante Spiritu, voir note 5). Remarquons la force de ce mot « immune »… qui signifie qu’au sein de l’Eglise, cette édition biblique latine de la vulgate est immunisée (préservée) contre toute erreur aux sujets de foi et concernant les mœurs.





Par Arnaud Barbey le 31 mars 2020






Note 1 : voir l’article sur La Croix à propos de doctrine sociale de l’église

Note 2 : traduit de la neuve vulgate « typique » en (Dt 23, 2) : « Non intrabit eunuchus, attritis vel amputatis testiculis et absciso veretro, ecclesiam Domini. »

Note 3 : traduit de la neuve vulgate « typique » en (1 Cor 6, 1 et 6, 20 à 7, 1 : « “ 12. Omnia mihi licent! ”. 20 […] Glorificate ergo Deum in corpore vestro. De quibus autem scripsistis, bonum est homini mulierem non non tangere; » : (SOURCE : site internet du Vatican )

Note 4   : Cette dernière révision de l’édition vulgate latine fut promulguée par saint Jean-Paul II en 1979… bible disponible sur ce blog.

Note 5 : traduit du latin canonique de la lettre Papale Divino afflante Spiritu : « in rebus fidei ac morum ab omni prorsus esse errore immunem; » ( Source : site internet du Vatican )

Une réponse à “Civilisation de l’amour…”

  • Arnaud Barbey:

    L’auteur serait heureux d’avoir votre commentaire sur un sujet aussi polémique dans l’église ! Comment comprenez-vous ces paroles bibliques ?

Laisser une réponse

×